Ma vie en Air miles

Ma vie en Air miles

Je serais prête à te parier un gros 2$ que dans ton portefeuille, tu as au moins une carte de points.

Tu sais, le genre de carte que tu présentes lors d’un achat pour accumuler des points et éventuellement (lire ici très longtemps…) pouvoir obtenir une récompense ou une remise en argent. Que ce soit pour ton épicerie de la semaine, la nourriture de tes animaux, l’essence de ta voiture, ton magasin de vêtements préférés ou même pour ton vino du vendredi soir, je suis convaincue que tu as adhéré à cette mode qui fidélise la clientèle.

Je ne peux pas te jeter la première pierre, parce que dans mon portefeuille, il y en a aussi. Plus beaucoup maintenant, car j’ai fait un grand ménage. J’ai gardé celles qui, à mon humble avis, valaient la peine d’être utilisées. En créant de la place pour de nouvelles cartes, je me suis rappelée une idée : et si, dans la vie, il existait une carte de points qui fidélise le couple? Une carte de points qui grossirait chaque fois que l’on pose un geste anodin pour celui ou celle qu’on aime?

Il y a plusieurs années, des copains à moi parlaient de « Air Lousses« . En posant des gestes qui faisaient plaisir à leurs blondes, ils s’assuraient d’avoir une certaine liberté pour faire des sorties entre chums de gars. Ils auraient dû breveter leur idée!

Dans la situation suivante, ma fameuse carte de points prendrait tout son sens : chez-nous, c’est moi qui gère les repas. Je compose le menu de la semaine et je fais les lunchs et les soupers. Récemment, mon chum a préparé le repas du soir. Lorsque je me suis attablée, je l’ai remercié d’avoir fait la cuisine. Je me suis dit spontanément: pourquoi je le remercie? Je fais les repas à l’année et il ne me remercie pas à chaque fois!?! Pourtant, c’était important pour moi qu’il sache que j’appréciais qu’il ait pris du temps pour m’alléger la tâche et que je puisse souffler un peu. Je me dis que si mon chum, de façon consciente, savait qu’en faisant les repas pour moi il gagnerait des points, je suis certaine qu’il aurait tendance à recommencer. Il aurait l’air du gars qui ne le ferait pas pour les bonnes raisons (comme s’il cherchait à obtenir des récompenses), mais j’ai la naïveté de croire qu’il le ferait aussi pour me rendre heureuse. Un vieux dicton dit : « Rendre heureuse une femme, c’est se faire un paradis dans son propre cœur« . Mon amoureux aurait sûrement la chance d’être accueilli à bras ouverts par St-Pierre.

Pour avoir ma vie en Air miles, aucun coup d’éclat n’est nécessaire. Pas de voyage dans le sud surprise ou de bague en diamant. Seulement des petits gestes du quotidien banals, acquis, faisant partie de la routine. En voici quelques exemples :

  • 5 pts : faire une brassée de lavage
  • 10 pts : vider le lave-vaisselle
  • 15 pts : pelleter le balcon
  • 20 pts : faire la litière du chat
  • 25 pts : sortir les poubelles
  • 40 pts : ramasser les crottes du chien
  • 50 pts : écouter un film collé-collé
  • 75 pts : envoyer un texto coquin
  • 80 pts : se lever la nuit pour les enfants
  • 100 pts : dire je t’aime chaque jour

La liste pourrait être beaucoup plus exhaustive. Chaque couple pourrait établir sa propre charte de points. Le but de cette carte serait de mettre en valeur tous les petits gestes d’amour que l’autre ne remarque plus ou qu’on oublie de faire pour le plaisir de notre partenaire. Évidemment, qui dit cumuler des points, dit obtenir des récompenses. Rien de trop matériel. Plutôt des moments de bonheur, de liberté ou de temps de qualité.

  • 100 pts : un mot d’amour dans son lunch
  • 250 pts : un bouquet de fleurs à l’improviste
  • 500 pts : un déjeuner entre amis
  • 1000 pts : un souper en tête-à-tête une fois les enfants couchés
  • 1500 pts : une sortie de gars ou de filles
  • 2000 pts : une journée au spa
  • 3000 pts : faire la grasse matinée (pendant que l’autre s’occupe des enfants)
  • 4000 pts : une sortie surprise
  • 5000 pts : un week-end d’amoureux
  • 10000 pts : une demande en mariage

Ne t’en fais, je ne vais pas me mettre à distribuer mes cartes de fidélité. Loin de moi l’idée de me transformer en  »rabibocheuse » d’amoureux. Par contre, derrière ce projet loufoque, se cache quand même un fond de vérité. Dans le tourbillon du quotidien, on se sent parfois étourdi par tout ce qu’il y a à faire, on manque de temps, de patience et on perd l’autre de vue. On oublie qu’à la base, on était une équipe, et que lorsqu’on est deux, ça va deux fois mieux. À partir du moment où tu auras ta carte en main, prends le temps de bien nettoyer tes lunettes et de regarder l’autre à tes côtés. Tu ne l’auras clairement jamais trouvé aussi beau (ou belle) et ça, ça vaut tous les points du monde.

The following two tabs change content below.
Stéphanie Beaulieu

Stéphanie Beaulieu

Amoureuse de la vie, des animaux et du café. Solitaire dans l’âme, je me nourris par la beauté des gens qui m’entourent. Femme de lettres, je suis factrice de métier. Avide d’espace et de liberté, j'ai toujours le sourire et le coeur heureux. La petite fille (un brin taquine) en moi n’est jamais bien loin!
Stéphanie Beaulieu

Derniers articles parStéphanie Beaulieu (voir tous)



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *