Février, tu fais fondre mon coeur

Février, tu fais fondre mon coeur

Février a un p’tit quelque chose de spécial à mes yeux. C’est la St-Valentin, ma fête (hé oui, je suis le fruit de l’amour de mes parents!) et mon anniversaire de mariage. Je suis dans le verbe aimer jusqu’au cou. C’est aussi le mois où l’on commence à être un peu (beaucoup) tanné de l’hiver et qui nous donne juste le goût de faire du cocooning bien au chaud, collé-collé sur ceux qu’on aime.

 

Petite, le 14 février, je retrouvais toujours un chocolat en forme de cœur dans ma boîte à lunch. Ma mère a débuté cette tradition et elle l’a tenue pendant des années durant. Un jour de cette fête de l’amour, sans prévenir, elle a tout simplement cessé de le faire. Au retour de l’école cette journée-là, mes frères et moi, un à un, nous lui avons fait remarquer qu’elle avait oublié notre précieux chocolat. Il faut croire que nos petits cœurs d’enfants étaient encore bien présents…

 

Aujourd’hui, je m’assume et j’avoue que la St-Valentin n’est pas ma fête préférée. Les décorations en cœur et les chocolats en forme de roses, très peu pour moi. J’aime surtout l’idée derrière cette fête commerciale ; prendre du temps pour penser à l’autre et lui faire plaisir. Et pas seulement à son amoureux. Ça peut être aussi une pensée pour une amie, un collègue, un frère, une sœur, un parent, etc.

 

Pour ma part, l’homme de ma vie m’apporte des fleurs plusieurs fois par année, sans même que je m’en attende. Au fond, ce qui me fait le plus plaisir, ce n’est pas le bouquet, mais le simple fait qu’il ait pensé à moi. Qu’il ait pensé à me rendre heureuse, tout simplement. Malgré tout, même après tant d’années, je pleure à chaque fois ; ça me touche profondément.

 

Je me rends compte que ma St-Valentin, je la vis à longueur d’année. Elle se reflète à travers de petits gestes bien simples que je pose au quotidien :

 

  • Préparer le lunch de mon amoureux ;
  • Prendre le temps de sortir ses effets personnels pour l’heure de la douche ;
  • Envoyer une pensée positive à chaque jour à ma nièce ;
  • Arrêter prendre un café avec mes parents ;
  • Prêter l’oreille à mon collègue échaudé par la vie.

 

Mais aussi à travers ceux qui me sont rendus…

 

  • Mon frère qui m’appelle pour prendre de mes nouvelles ;
  • Mon amoureux qui me prépare un café le matin ;
  • Mes parents qui m’envoient un texto pour me souhaiter une bonne semaine ;
  • Mon amie qui prévoit du temps dans son horaire chargé pour me parler ;
  • Ma belle-maman qui me remercie d’être une si bonne bru.

 

J’aime et je me sens aimée. Je pourrais conjuguer ce verbe à l’infini tellement il me donne des ailes. En fait, je voudrais que le 14 février serve de tremplin à une année remplie de belles attentions, de petits plaisirs et de doux moments de bonheur. Quoi de mieux que la fête des amoureux pour débuter de belles traditions qui vont faire fondre bien des cœurs.

 

Bonne St-Valentin !

The following two tabs change content below.
Stéphanie Beaulieu

Stéphanie Beaulieu

Amoureuse de la vie, des animaux et du café. Solitaire dans l’âme, je me nourris par la beauté des gens qui m’entourent. Femme de lettres, je suis factrice de métier. Avide d’espace et de liberté, j'ai toujours le sourire et le coeur heureux. La petite fille (un brin taquine) en moi n’est jamais bien loin!
Stéphanie Beaulieu

Derniers articles parStéphanie Beaulieu (voir tous)



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *